Entre Mamans est un forum de discussions pour les mamans qui désirent discuter de tout et de rien.
 
AccueilPortailGalerieS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 trop plein

Aller en bas 
AuteurMessage
Kamo
Invité



trop plein Empty
MessageSujet: trop plein   trop plein I_icon_minitimeLun 20 Mai 2019, 6:21 pm

Burn out, grosse fatigue, épuisement… appelez le comme vous voulez. J’ai pris 2 kg cet hiver, j’ai des crampes presque tous les soirs, je ne tiens pas plus tard que 22h et je me réveille à 6h30 avec une profonde lassitude, et une fatigue qui me colle à la peau depuis… la puberté aussi loin que je me souvienne. Je n’ai pas le souvenir de m’être réveillée en forme un seul matin. Je me suis fait une raison, les années passant : l’arrivée des enfants, la difficile compatibilité d’un emploi et d’enfants en bas age, le changement de saison, la mauvaise alimentation, le déménagement, le nouveau taf, le concours, la reprise d’études, le caractère du conjoint (qui en est à sa 8e tentative de sevrage nicotinique), l’éloignement de la famille, la pleine lune, l’absence de vacances (des vraies), le départ des grands en pension, cette maison dans laquelle je ne me sens pas chez moi, l’appréhension du travail de l’été (récolte du potager) et que sais-je encore. J’ai acquis une attitude très stoïque en apparence devant tout ce que me demande la vie, mais parfois çà craque un peu. Faut que çà sorte, pleure un bon coup, vide ton paquet d’oursons en guimauve, tape toi une bonne migraine et des gaz le lendemain et passées la honte et la culpabilité de ne pas être capable d’assumer ta vie, reprends le cours des choses.
Qui prend soin de nous, les mamans épuisées ?
Le nombre de fois où j’ai souhaité démissionner, m’échapper de cette vie…où la folie me semblait plus douce et facile, où j’ai voulu renoncer à continuer…
Ce sentiment de solitude intense, de vie parallèle à celle de mon conjoint, la hate que le week end se termine pour ne plus le voir affalé dans le canapé. Le verre de vin puis les deux verres le soir en rentrant pour affronter la soirée noyée dans un léger brouillard, juste assez pour estomper la réalité. Le courage surhumain à déployer pour ne serait ce que vider le lave vaisselle, tellement la fatigue m’écrasait. Les larmes que je ne pouvais retenir le soir en embrassant mes enfants.
Je n’ai jamais été violentée par mon mari, je le précise car souvent mon discours le laisse penser. Cela n’empèche que je ressens une forme de prison psychologique. Pour tenir, je me dis que j’ai dit oui il y a 15 ans et que à partir de ce moment peu importe ce que je pense ou souhaite, mon mari sait ce qu’il faut pour moi. Je suis dans ce schéma, je n’ai pas le choix si je veux que « çà fonctionne » sinon celui de partir et je n’en ai pas le courage. Lui aussi est dans ce schéma, schéma familial qu’il reproduit d’ailleurs. Une mère un peu délurée, cadrée toute sa vie par un mari autoritariste.
Je dois bien l’aimer un peu malgré tout. Et lui m’aime aussi à sa manière.

Je n'attends pas de réaction à ce message, mais j'avais juste besoin de pouvoir inscrire quelque part un peu de moi. Merci!
Revenir en haut Aller en bas
 
trop plein
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Entre Mamans :: Forums :: Confidences-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: